SapeurPompier[.net]

Rencontre avec le Dragon 69 et son équipage à la base de la Sécurité Civile de Bron


Dans l’organisation des secours en France, la Sécurité Civile joue un rôle primordial. Parmi les nombreux moyens nationaux qu’elle met à la disposition des départements, une machine sort du lot : l’EC 145, appelé « le Dragon ».

Il s’agit de cet hélicoptère rouge et jaune qui survole les villes, campagnes et montagnes, qui apporte une aide précieuse sur certaines interventions et un gain de temps important quand cela est nécessaire.

Sapeurpompier.net a eu l’opportunité de pouvoir visiter les locaux, d’approcher la machine et de poser des questions à un des pilotes de la base de Bron qui nous a accueilli pendant son service.

Le Dragon, l’EC 145 de la Sécurité Civile

L’EC 145, ou BK117-C2, est un hélicoptère du constructeur Eurocopter. En 2002, avec la livraison du premier EC 145 au standard opérationnel, le Groupement d’Hélicoptères se dote d’un outil performant et de toute nouvelle génération.

Cet appareil entra en service dans les bases à raison de 10 appareils au cours des années 2002 et 2003 puis 7 à 5 appareils au cours des années 2004 et 2005. En 2006, toutes les bases sont opérationnelles sur BK 117 C2.

Aujourd’hui la flotte nationale compte 35 appareils et près de 200 personnes de la Sécurité Civile travaillent sur les différentes bases hélico en France.

Les pilotes du Dragon

Devenir un des pilotes du Dragon est très difficile. Il existe très peu de place et les conditions minimales d’entrée sont très exigeantes. Pour cela, il faut être titulaire du brevet de pilote d’hélicoptère depuis au moins 8 ans, avoir réalisé 2500 heures de vol dont 200 de nuit et avoir la qualification « IFR théorique » (vol aux instruments de bord). Ils font partie des meilleurs dans leur domaine.

Pour ne laisser aucune place au doute ou à l’erreur, le personnel naviguant suit une formation semestrielle en présence d’un instructeur spécialisée. En plus de cette formation, le personnel doit faire en continue un « maintien des compétences », en réalisant un quota –variable- de manœuvre dans une période de 90 jours.

Exemple : Le pilote doit réaliser 3 treuillages de nuit / 3 treuillages de jours minimum sur une période de 90 jours (en exercice et/ou en intervention), sous peine de repasser cette compétence avec un instructeur spécialisé.

Les missions du Dragon 69

Le Dragon 69 est un outil performant utilisé dans de nombreuses missions couvrant les départements du Rhône, de la Loire, une partie de l’Isère, etc.

L’EC 145 du Rhône a son champ d’action bien définit :

  • Évacuations de personnes en détresse En cas de besoins pour du secours primaire. Le Dragon 69 partira avant l’hélicoptère du SAMU
  • Transport d’équipes de secours et de matériel spécialisé
  • Recherche, surveillance et coordination des secours
  • Lutte contre les feux de forêts
  • Transports sanitaires inter hospitaliers à caractère d’urgence
  • Sécurité et prévention générale (transport GIPN, etc .)
  • Il peut servir pour du transport des autorités

En 2012, le Dragon 69 a décollé 617 fois, dont pratiquement 550 départs pour du secours à personnes. Les équipages de la base de Bron sont appelés en moyenne 1 à 2 fois par jour.

La base de Bron et ses équipages

La base de Bron est située à une des extrémités de l’aéroport de Bron. L’aéroport abrite différentes machines. Outre le Dragon 69, l’hélicoptère du SAMU (un EC 135) et deux hélicoptères de la gendarmerie (un EC 135 et un Ecureuil) sont présents.

La base de Bron fait partie des 23 bases Hélicoptères de la Sécurité Civile en France. Elle compte dans ses effectifs 4 pilotes et 4 mécaniciens opérateurs de bord (MOB) qui se relaient toute l‘année 24h/24, 7j/7, 365 jours par an.

Pour chaque garde de 24h, un pilote et un mécanicien sont sur place accompagnés d’un médecin du SAMU ou SDIS69, un infirmier du SAMU ou SDIS69 et d’un Sauveteur Spécialisé Héliporté (SSH). De 9h à la tombée de la nuit, ces femmes et hommes sont présents sur place. Après la tombée de la nuit, la garde continue en astreinte.

En cas d’alerte, le décollage de l’appareil et de son équipage s’effectue immédiatement de 9 heure jusqu’au coucher du soleil et en moins de une heure du coucher du soleil jusqu’à 9 heure.

Sapeurpompier.net présent au départ d’un exercice du Dragon 69

Dans le cadre du maintien des compétences du personnel naviguant, l’équipe de Sapeurpompier.net a été autorisée à assister et photographier la préparation de l’équipage du Dragon 69 pour un exercice de treuillage de nuit.

L’héliport éclairé par les spots du hangar, les hommes de garde s’affèrent autour de la machine, enfilant leurs équipements respectifs : sacs de secours, baudriers, lampes torches, etc.

Juste avant le départ, l’ensemble de l’équipage fait un briefing de plusieurs longues minutes sur l’exercice qui va être réalisé, afin que tout le monde puisse participer à la manœuvre. Le mécanicien de bord détaille les différentes étapes et gestes qui vont devoir être mis en œuvre pour optimiser l’efficacité de l’intervention.

Suite à cela, la base a basculé dans le noir complet sous le son du rotor en action, avant le décollage de l’appareil pour l’exercice prévu. Tout en restant en alerte en cas de réels besoins.

Ps : L’équipe de Sapeurpompier.net remercie la Direction de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises, et plus particulièrement. de la base Hélicoptère de Bron, qui nous a ouvert les portes de la base pour cet article et qui a répondu à l’ensemble de nos questions. Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée. Champs obligatoires. *

Current ye@r *